Nelson Rego : Comme mentionné précédemment, les matériaux céramique haute qualité - tels que la vitrocéramique à base de leucite (IPS Empress) et le disilicate de lithium (IPS e.max) sont parmi nos matériaux préférés.La zircone (ZrO2) et le disilicate de lithium (LS2) font partie des matériaux privilégiés pour la fabrication de restaurations de haute qualité dans le laboratoire dentaire de Nelson Rego. Ce prothésiste américain expérimenté aime particulièrement la durabilité et la grande résistance à la flexion de ces matériaux. Vous en saurez plus en consultant cet entretien qui s’est déroulé à l’occasion du 4e Symposium international d’experts organisé par Ivoclar Vivadent à Rome / Italie.

Monsieur Rego, pouvez-vous nous parler de vous et de votre laboratoire dentaire ?

Nelson Rego : Juan Rego et moi possédons un laboratoire dentaire à Santa Fe Springs, en Californie, depuis 1980. Nous sommes une équipe de 24 personnes et nous nous concentrons sur les facettes sans préparation, les réhabilitations de la bouche complète et les traitements implantaires. Notre objectif est d’être des partenaires pour nos clients dans le processus passionnant de la restauration de beaux sourires. Nous passons beaucoup de temps à acquérir des connaissances dans le domaine clinique de la dentisterie afin de pouvoir parler le même langage que le praticien.

Quelle est la spécialité de votre laboratoire dentaire et qu’est-ce qui vous a rendu célèbres ?

Nelson Rego : Nous offrons tous les types de prothèses fixes. Notre spécialité est l'esthétique antérieure. Nous sommes particulièrement passionnés par la recherche de moyens nous permettant de restaurer chaque cas avec des préparations les moins invasives possibles.

Surtout, notre laboratoire est réputé pour ses facettes sans préparation et pour le fait que nous utilisons des matériaux offrant une qualité et des propriétés mécaniques exceptionnelles. Plus précisément, je parle ici de céramiques hautes performances telles que la zircone.

Quelles technologies et quels matériaux utilisez-vous le plus souvent dans votre laboratoire - et pourquoi ?

Nelson Rego : Comme mentionné précédemment, les matériaux céramique haute qualité - tels que la vitrocéramique à base de leucite (IPS Empress) et le disilicate de lithium (IPS e.max) sont parmi nos matériaux préférés. Je dois également mentionner l’oxyde de zirconium (IPS e.max ZirCAD). Ces deux derniers représentent une part non négligeable de notre activité et ce n'est pas pour rien : ils offrent de nombreuses qualités. Ils sont extrêmement esthétiques et durables. Quand je pense à la zircone, je pense aussi à sa grande résistance à la flexion. Cela facilite la production de nombreuses restaurations.

En matière de technologies, nous accordons une grande importance aux processus et méthodes de fabrication numériques. La technologie numérique nous a permis d’optimiser la partie quotidienne de nos activités et de rationaliser considérablement nos processus. Cela me permet de me concentrer beaucoup plus sur la partie esthétique de mon travail.

Nous utilisons les matériaux Ivoclar Vivadent depuis plus de 30 ans parce que ces produits fonctionnent et que le service à la clientèle est exceptionnel et fiable. Nous nous sentons totalement soutenus dans notre travail quotidien au laboratoire.

Comment décririez-vous votre relation avec vos clients dentistes ?

Nelson Rego : Je travaille dur pour anticiper les besoins de nos clients. Notre objectif est d’être une ressource que nos clients peuvent utiliser sans hésitation ni réserve.

Comment voyez-vous l’évolution de la dentisterie dans les 5 à 10 prochaines années ? Quelles seront les étapes effectuées numériquement et lesquelles resteront analogiques ?

Nelson Rego : Je pense que le plus grand changement en dentisterie sera la prise d'empreinte. Les ventes de scanners vont croître rapidement, bien plus que les ventes d’usineuses

Je ne crois pas que tout se fera numériquement à l'avenir et que les procédés numériques seront utilisés dans toutes les procédures. Mais je suis convaincu que la technologie numérique contribuera à compenser le manque de prothésistes qualifiés qui a affecté certains pays et certaines régions ces dernières années. J'imagine qu'environ 90% de toutes les restaurations - comme les bridges, les couronnes ou les prothèses complètes - seront produites numériquement. Cela permettra aux prothésistes dentaires d'ajouter la dernière partie esthétique en faisant appel à leurs compétences et à leur expertise manuelles. Ils seront toujours tenus d'effectuer cette tâche.

La tendance actuelle est clairement orientée vers la dentisterie peu invasive. Je pense que les restaurations peu invasives sont difficiles à produire numériquement. Cependant, ces matériaux sont susceptibles d’être l’objet d’innovations. Pour ne citer qu’un exemple, la zircone convient déjà à bien plus d’indications qu’elle ne l’était il y a quelques années. Il n’est donc pas surprenant que la demande sur l’oxyde de zircone ait augmenté récemment, et pas seulement aux États-Unis.

Comment les prothésistes dentaires peuvent-ils ou doivent-ils se préparer à l'avenir (numérique) ?

Nelson Rego : Les prothésistes dentaires doivent apprendre à concevoir des restaurations sous forme numérique. C'est un excellent moyen de se préparer pour l'avenir. Les restaurations de grande taille sont beaucoup plus difficiles à concevoir numériquement que les plus petites et il faudra encore des prothésistes expérimentés pour bien évaluer ce qu'ils voient à l'écran.

L'évolution technologique au laboratoire a commencé depuis longtemps. La révolution numérique (CAD/CAM) concerne le monde dentaire. Vous aimeriez connaître celles à venir ? Nous avons résumé pour vous les six tendances les plus importantes, en nous basant sur l'avis d'experts et de prothésistes expérimentés que nous avons rencontrés dans leurs laboratoires.

Accéder au téléchargement


Nelson RegoA propos de notre invité : Nelson Rego, CDT AAACD

Nelson Rego est propriétaire et gestionnaire de «Smile Designs by Rego», un laboratoire dentaire de pointe spécialisé dans la céramique et situé à Santa Fe Springs, en Californie. Nelson et Juan Rego, CDT, ont créé le laboratoire en 1980. M. Rego est prothésiste dentaire certifié. Il a étudié avec certains des meilleurs dentistes et céramistes actuels. Il est membre accrédité de l'American Academy of Cosmetic Dentistry (AACD) et a été le premier prothésiste à occuper le poste de président de l'accréditation.

Il a écrit plus de 70 articles sur les matériaux et les techniques dentaires, qui ont été publiés dans de nombreuses grandes revues dentaires. Il est également évaluateur et leader d'opinion pour plusieurs fabricants de produits dentaires. Il est aussi le co-créateur de «Microthin Veneers», une approche non invasive de la dentisterie esthétique.