Les composites de laboratoire sont notamment indiqués pour la stratification de l'oxyde de zirconium, du disilicate de lithium, du PMMA et du PEEK. Aujourd'hui, ils sont plus attrayants que jamais.     © Annette von HajmasyTravaillez-vous avec des composites de laboratoire ? Aujourd'hui, ils peuvent être mis en œuvre sur une large gamme de matériaux modernes, tels que l'oxyde de zirconium, le PEEK, et peuvent également être utilisés de manière conventionnelle sur tous les métaux. Ils vous permettent, de plus, d’obtenir des résultats esthétiques. Il est grand temps de connaître ces matériaux qui, jusqu’à présent, restaient généralement au second plan.

Un article d'Annette von Hajmasy, prothésiste dentaire (Allemagne)

Travailler avec des composites de laboratoire n’a pas toujours été facile. De nombreux prothésistes ont connu quelques difficultés à les utiliser. Les matériaux composites sont généralement très collants et sont donc susceptibles de « ramasser » des impuretés. De plus, ils ont toujours eu la mauvaise réputation d’être «sans vie» et ternes. Les composites sont, depuis des générations, plutôt impopulaires auprès des prothésistes dentaires. 

Composites de laboratoire : une alternative intéressante

Comme beaucoup d'autres matériaux, les composites de laboratoire ne cessent de se développer et de s’améliorer. Aujourd'hui, ils sont comparables aux autres matériaux pour de nombreux types de restaurations, tant du point de vue de leurs propriétés que de leurs qualités esthétiques. Ils offrent un large éventail d'applications. Non agressif pour l'antagoniste, le composite est un matériau de choix pour créer, entre autres, des restaurations implantaires. Dans ce cas, une parfaite équilibration permettant une bonne répartition des forces occlusales est cruciale. Les composites de laboratoire présentent plusieurs avantages : élasticité, pérennité et brillant durable des restaurations. Ils permettent d'obtenir des résultats esthétiques, avec des caractéristiques impressionnantes en matière d'opalescence, de translucidité, de fluorescence et de luminosité.

La variété des matériaux d’armature s'est élargie

Outre les alliages précieux, non précieux et le titane, il existe aujourd'hui une grande variété de matériaux d'armature disponibles. Par exemple, l'oxyde de zirconium et le PEEK. Cette grande variété a modifié les exigences relatives aux matériaux de stratification. Pour chacun de ces matériaux, des critères de mise en œuvre spécifiques sont à respecter, en fonction du matériau d'armature choisi.

Abonnez-vous à la newsletter du blog du prothésiste pour ne manquer aucune actualité.

 S'abonner

Chaque matériau d’armature peut être stratifié avec du composite

En principe, chaque matériau d’armature peut être stratifié avec du composite, à condition que la liaison des matériaux soit assurée par une mise en œuvre correcte. À l'inverse, chaque type de composite de laboratoire peut être stratifié sur chaque type de matériau d’armature. Cependant, les propriétés spécifiques au matériau doivent également être prises en compte. Les divers composites présentent différents degrés de teneur en charges, de résistance à la flexion et d'élasticité. Ces valeurs déterminent la pérennité du matériau : plus la résistance à la flexion d'un composite est élevée, moins il est susceptible de se casser ou de se fissurer lorsque la structure est soumise à des contraintes. Il est conseillé d’utiliser un composite de laboratoire possédant des propriétés le rendant compatible avec autant de matériaux d’armature différents que possible : un matériau suffisamment résistant, stable et durable. Un effet de teinte et un brillant de surface naturels sont également importants.

SR Nexco : adapté à l'oxyde de zirconium et plus encore

SR Nexco est un composite de laboratoire qui répond à toutes ces exigences. Si vous souhaitez en savoir plus sur les composites de laboratoire en général et SR Nexco en particulier, je peux vous recommander une collection intéressante d'articles techniques et documentaires. Découvrez à quel point SR Nexco est polyvalent dans la mise en œuvre des facettes, des inlays/onlays, des éléments amovibles longue portée et des restaurations sur implants.

Dossier spécial «SR Nexco» : de très intéressantes informations fondamentales et des exemples d'applications.

À télécharger dès maintenant !


Informations personnelles :
Annette von Hajmasy, maître prothésiste dentaire, a suivi une formation de prothésiste dentaire à Cologne / Allemagne. Jusqu'en 1997, elle a travaillé dans différents laboratoires à Cologne et à Berlin. En 1998, elle a réussi son examen de maîtrise. En 2002, elle est devenue indépendante et en novembre 2007, elle a ouvert son laboratoire à Cologne. En 2016, elle a déménagé à Chiemgau, dans le sud de l'Allemagne, qui est maintenant son lieu de résidence. La gamme de services qu'elle propose comprend des restaurations tout céramique et des techniques de pressée en céramique et en matériaux composites. Son travail porte principalement sur l'analyse du visage et de la parole en relation avec les restaurations dentaires.

SR Nexco est une marque déposée par Ivoclar Vivadent AG.
SR Nexco est un dispositif médical de Classe IIA / CE0123 fabriqué par Ivoclar Vivadent AG. Vous êtes invités à lire attentivement les instructions figurant dans la notice qui accompagne ce dispositif médical ou sur l'étiquetage. Ce dispositif médical n'est pas remboursé par les organismes d'assurance maladie. La gamme de produits disponibles peut varier selon les pays.