La prothèse complète est une discipline suprême qui permet des concepts individualisés. En fonction des besoins de chaque patient, la procédure appropriée peut être choisie parmi différentes technologies.Erwin Eitler, prothésiste dentaire chez Zahnmanufaktur Zimmermann und Mäder AG, Berne / Suisse, s'est vu confier une mission inhabituelle : confectionner les prothèses dentaires pour sa grand-mère. Cette interview vous en dit plus sur ce cas. Découvrez pourquoi il considère les prothèses complètes comme la discipline suprême en dentisterie et ce qu’il pense de la pertinence future de ces prothèses.

Monsieur Eitler, vous avez eu l’occasion rare de créer, pour votre grand-mère, de nouvelles prothèses. Quelle était sa situation dentaire ?

Erwin Eitler : Ma grand-mère souffrait de graves lésions parodontales au maxillaire et à la mandibule. Her periodontium had been severely damaged by periodontal disease. Ses dents résiduelles maxillaires ont dû être extraites, comme certaines de ses dents mandibulaires. Cependant, les prémolaires et les canines mandibulaires étaient encore en assez bon état pour servir d'ancrages pour la prothèse mandibulaire.

Quel impact cette situation a-t-elle eu sur votre grand-mère ?

Erwin Eitler : Elle avait du mal à mâcher et à parler. Son apparence la mettait également mal à l'aise. Son souhait était de retrouver un beau sourire et de pouvoir parler sans entrave. Elle souhaitait également que ses futures prothèses soient résistantes, faciles à manipuler et à nettoyer.

Quels défis supplémentaires ce cas a-t-il présentés ?

Erwin Eitler : Ma grand-mère voulait éviter toute intervention chirurgicale supplémentaire. Les implants étaient hors de question pour elle. Le traitement chez le dentiste devait rester limité au minimum nécessaire. Et comme elle est de ma famille, je me suis imposé encore plus d’exigence de résultat que je ne le fais déjà habituellement.

Pour quel type de restaurations avez-vous opté ?

Erwin Eitler : Il a été décidé de restaurer le maxillaire avec une prothèse complète et la mandibule avec une prothèse partielle métallique. En d'autres termes, la restauration consistait en une combinaison de prothèses complètes et partielles.

Quels matériaux avez-vous choisis et pourquoi ?

Erwin Eitler : Pour les antérieures maxillaires, j’ai utilisé les formes haut de gamme SR Vivodent S PE. Le résultat esthétique est impressionnant : les états de surface et la stratification interne de ces dents offrent une vitalité naturelle aux prothèses - on dirait des dents naturelles. De plus, ces dents artificielles répondent aux exigences de durabilité car elles sont fabriquées en résine DCL (Double Crossed Linked) hautement réticulé, qui est un polyméthacrylate de méthyl optimisé. Ce matériau est doté d’une résistance à la compression plus élevée que celle des matériaux PMMA conventionnels, ce qui augmente la durée de vie des prothèses.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la réalisation de ces prothèses ?

Erwin Eitler : J’ai choisi IvoBase pour transformer la base du complet maxillaire en résine, car ce système d’injection associe efficacité et sécurité. Pour finir, j’ai reproduit l’esthétique des tissus mous en utilisant le composite de laboratoire photopolymérisable SR Nexco, pour son large choix de teintes gingivales.

Quel a été le résultat ?

Erwin Eitler : La patiente a immédiatement adopté ses nouvelles prothèses. À l’insertion, leur effet naturel et hautement esthétique a été révélé. L’interaction harmonieuse de l’esthétique blanche et rose est impressionnante.
Ma grand-mère a déclaré avoir une nouvelle approche de la vie. Elle peut à nouveau rire de bon cœur, parler et manger sans gêne. Elle aborde la vie de manière nettement plus positive. Elle souhaite à nouveau faire des rencontres et s’impliquer socialement.

Quel est votre avis sur l’avenir de la prothèse complète ?

Erwin Eitler : Si l’on regarde l’évolution démographique, le nombre de patients édentés continuera d’augmenter dans les années à venir. La prothèse complète conservera donc une grande pertinence au cabinet dentaire et au laboratoire ; elle ne devrait pas être négligée lors de la formation, l’enseignement ou le travail quotidien.

En tant que jeune prothésiste, considérez-vous la prothèse complète comme peu attrayante ?

Erwin Eitler : Pas du tout. La prothèse complète est une discipline suprême qui permet des concepts individualisés. En fonction des besoins de chaque patient, la procédure appropriée peut être choisie parmi différentes technologies. Par exemple, une prothèse complète « simple » peut être réalisée facilement par des moyens numériques. Alternativement, des prothèses hautement esthétiques peuvent être réalisées avec des matériaux de haute qualité et une technique de personnalisation par stratification des fausses gencives.
La prothèse complète offre de belles perspectives pour l’avenir, mais c’est également une discipline extrêmement passionnante.

Erwin Eitler travaille pour l’entreprise de renom Zahnmanufaktur Zimmermann und Mäder AG à Bern / Suisse. Le cas décrit ci-dessus a été publié dans le numéro 2/2018 du magazine dentaire Reflect de novembre 2018.

En savoir plus sur le cas clinique d’Erwin Eitler !

Abonnez-vous dès maintenant, gratuitement !


SR Vivodent, IvoBase et SR Nexco sont des marques déposées par Ivoclar Vivadent AG.
SR Vivodent et SR NExco sont des dispositifs médicaux de Classe IIA / CE0123 fabriqués par Ivoclar Vivadent AG. Vous êtes invités à lire attentivement les instructions figurant dans la notice qui accompagne ces dispositifs médicaux ou sur l'étiquetage. Ces dispositifs médicaux ne sont remboursés par les organismes d'assurance maladie. La gamme de produits disponibles peut varier selon les pays.